Aller au contenu principal
Votre navigateur est obsolète. En conséquence, ce site sera consultable mais de manière moins optimale qu'avec un navigateur récent.
> Mettre à jour son navigateur maintenant.

Rencontre avec Tazieff en résidence au Silo

Interview Résidence Publié le 07/09/2020

En juillet dernier, le trio parisien Tazieff a posé ses valises au Silo pour une résidence de 4 jours. Damaris en a profité pour leur poser quelques questions sur leur travail et leurs projets...

Pouvez vous présenter votre trio ?

Tazieff est un trio cold wave/post-punk basé à Paris composé de Chris Moinard (chant-guitare-basse), Romain Cirica (guitare - synthés) et Dan Murciano (batterie). On est parisiens mais Tazieff est vraiment né en Auvergne dans un bled perdu qui s'appelle Tonvic, où il n'y a rien d'autre à faire que de jouer de la musique un peu trop fort. Notre dernier EP "Is This Natural" (chez DifferAnt) est sorti au printemps et on s'apprête le défendre sur scène prochainement.

Comment avez-vous entendu parler du Silo et quels sont vos retours suite à ces 4 jours? 

Cet été nous avons décidé de nous isoler loin de Paris pour composer et préparer nos dates de la rentrée. Nous avions envie de nous échapper de notre zone de confort, de nous retrouver tous les 3 dans un lieu inspirant et tranquille. Nous avions déjà entendu parler du projet Superforma et dès que nous avons vu les images des studios au Silo on s'est dit "c'est parfait ! exactement ce qu'il nous faut!". Nous avons été très bien accueillis et conseillés tout au long de la résidence au Silo, on a hâte de revenir et on est déjà en train de planifier notre prochain passage dans la région !


Quel a été le contenu de votre résidence ?

Notre objectif était de faire tourner notre set en vue de nos dates de la rentrée et de la fin de l'année, de développer nos nouvelles compos et d'enregistrer nos sessions de travail. Au final on a même eu le temps de filmer une petite session live chez vous, la vidéo va sortir bientôt. Nous nous sommes sentis très vite à l'aise, comme à la maison. Nous composons souvent à partir d'improvisations :  l'ambiance, l'atmosphère générale du lieu sont hyper importants pour nous, ça nous nourrit parfois. Parfois l'inspiration pour une chanson vient directement de la matière sonore elle-même : en improvisant et en tournant les potards on part souvent assez loin. C'est pour cette raison qu'on enregistre systématiquement toutes nos répétitions et nos résidences.

Malgré cette période compliquée, quels sont vos projets ?

À défaut de pouvoir défendre notre EP sur scène tout de suite on espère continuer à créer de la vidéo cet été. L'image est une partie importante de Tazieff, on produit pas mal de contenu nous mêmes (sauf notre clip "KUBIK" qui est réalisé par Max Kastelyn). On a effectivement pour projet d'accompagner chaque titre par de l'image. On rêve aussi d'un concert filmé sans public dans un endroit désert, notre "Live at Pompei" à nous...la situation s'y prête je crois. À la rentrée, si la situation sanitaire le permet, on remontera sur scène avec pas mal de nouveautés et des réarrangements de nos titres. Et à plus long terme, on a hâte de collaborer à nouveau avec notre ingé-son Leonard Mule (Studio Poisson Barbu , Paris), on a le matériel pour un EP, voire un album...

Suivez l'actu de Tazieff