Aller au contenu principal
Votre navigateur est obsolète. En conséquence, ce site sera consultable mais de manière moins optimale qu'avec un navigateur récent.
> Mettre à jour son navigateur maintenant.
Hors les murs

sam. 21 nov.

20H00 Les Quinconces

Laake

non disponible
Les Quinconces Grand Théâtre
Organisé par : Les Quinconces et L'Espal, Scène nationale du Mans

DANS LE CADRE DES AUTOMNALES
en partenariat avec Les Quinconces et L'Espal, Scène nationale du Mans et la Ville du Mans

Chose promise, chose due. Laake était venu dans le cadre de « Le Mans Sonore» au CTTM en décembre dernier, à notre demande. Les six séances avaient fait 300 heureux, et au moins autant de déçus de n’avoir pu accéder aux performances puisqu’elles ont été très vite complètes. Il nous était important de vous proposer un nouveau rendez-vous. Et c’est chose faite en partenariat avec Les Quinconces et L’Espal, dans le cadre du festival « Les Automnales» porté par La Ville du Mans. Pour l’occasion, Laake au piano et machines sera non seulement accompagné de Juliette au violoncelle mais également de cinq autres musiciennes et musiciens (un orchestre de trois cordes et trois vents) pour vous présenter son premier album « O» comme « Orchestraa». Un concert unique en son genre entre musiques électroniques et musique classique, dans le cadre idéal des Quinconces.

Laake

Depuis sa plus tendre enfance, LAAKE (prononcez [lake], avec un é) n’a jamais pu dire avec certitude quel était son univers préféré, si c’était celui de la musique classique ou celui de la techno hardcore. Aussi à l’aise derrière un piano que derrière une boîte à rythmes, le jeune prodige du glissando et du beat a donc résolu son dilemme cornélien en décidant de mélanger les deux (suffisait d’y penser)...

LAAKE, c’est donc la sensualité du piano et la dureté des machines, la suavité des touches d’ivoire et l’âpreté de l’électronique, ou bien, pour vous donner une image encore plus parlante, Frédéric Chopin qui se serait rasé le crâne et aurait échangé sa redingote contre un survêtement pour composer ses Nocturnes en tête-à-tête avec une Roland TR-909 réglée à 160 battements par minute ; ou l’inverse : DJ Radium qui se serait laissé pousser les cheveux et aurait troqué sa panoplie urbaine contre une longue veste croisée à basques afin de composer sa Neurophonie sur le fameux piano à queue n° 10039...

N’allez donc pas croire que LAAKE se contente de poser des kicks sur des partitions romantiques ; chez lui, impossible de démêler les ondulations charnelles des arpèges et les pulsations métalliques des séquenceurs modulaires. Un vrai mélange, un parfait équilibre, un croisement idéal, beau comme une mayonnaise réussie : voilà ce qu’on vous garantit que vous découvrirez sur le plateau si vous venez à ce concert ; et aussi qu’il ne fait jamais de canard, LAAKE...